La montée du Clocher de St Lyphard : la Brière à 360° !

Lors de votre séjour en camping en Loire-Atlantique, faites une halte à Saint-Lyphard, à mi-chemin entre Guérande et Herbignac. Partez à l'ascension du clocher, découvrez les voûtes de l'église, une exposition sur le patrimoine de la région puis accédez au belvédère où vous attend un panorama exceptionnel sur le marais de Brière et la Presqu'île Guérandaise !

La montée du Clocher de St Lyphard : la Brière à 360° !

Le clocher de Saint-Lyphard : prenez de la hauteur !

Accompagnée d'un guide, l'ascension du clocher, pour le moins pittoresque, un tantinet sportif, se fait en deux étapes.
Tout d'abord, vous empruntez un escalier de pierres en colimaçon d'une soixantaine de marches qui permet d'accéder aux voûtes de l'église, sous la charpente. On découvre alors une petite exposition avec de vieux outils, des photos d'époque, de la tourbe de Brière, ainsi qu'un coq-girouette, vestige de l'ancien clocher. Lors de la libération de Saint Lyphard en 1944, un résistant local tira plusieurs balles sur la girouette, l'immobilisant de la sorte sur son axe durant de nombreuses années. Il ne fut remplacé qu'en 2000.
Ensuite, il faut passer par quelques échelles de meunier, plutôt raides au demeurant. Le plafond est relativement bas et les passages assez étroits (attention à la tête !). C'est la partie la plus ardue, mais vous êtes presque arrivé au belvédère du clocher. Entre temps, vous ferez connaissance avec Céline, Marcelline et Jeanne-Marie, trois vieilles dames rebondies qui ne sont autres que les trois cloches de l'église !
Une fois arrivé au sommet, à 35 mètres de hauteur, la vue est splendide. Vous admirez un panorama à 360° sur les marais briérons, le Pont de Saint-Nazaire et le clocher de la collégiale Saint-Aubin de Guérande.
Bon à savoir : les enfants seront ravis d'agrémenter leur visite avec un "quizz du jeune détective" ! (à partir de 7 ans)

Un peu d'histoire : l'Eglise Saint-Lyphard (1885-1938)

L'Eglise Saint-Lyphard fut construite en plusieurs étapes. La première église aurait été bâtie à l'époque carolingienne par des religieux de Saint-Lyphard de Meung-sur-Loire, près d'Orléans, faisant d'elle l'une des plus anciennes du diocèse de Nantes. C'est seulement à la fin du XIXe siècle, en 1885, que la décision fut prise de reconstruire une nouvelle église de style néogothique sur un emplacement légèrement décalé. Quand en 1905, la loi de séparation des Églises et de l'État est promulguée, les travaux sont interrompus... pendant 30 ans ! En 1938, le clocher en béton est (enfin) construit. Il sera recouvert d'un enduit rose saumon lors de sa rénovation en 2007.
À l'intérieur, vous pourrez admirer la beauté des vitraux ainsi que le choeur habillé de boiseries minutieusement sculptées. La statuaire présente des éléments remarquables représentant notamment saint Corneille et saint Lyphard. D'après la légende, ce dernier, ermite et cousin de Clovis, délivra La Grande Brière d'un dragon qui avait déjà dévoré onze jeunes filles.

PRATIQUE

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Publié le : 25/01/2019 < Retour au Blog