Guerande und die Salzwiesen

Cité chérie des ducs de Bretagne, Guérande domine deux pays aux contrastes marqués : le Pays Blanc, celui du sel et des marais salants, et le Pays Noir, celui de la tourbe et du Parc Naturel Régional de Brière.

Ville médiévale fortifiée, Guérande a su séduire d'illustres écrivains, tels Flaubert et surtout Balzac.

Depuis 2004 Guérande appartient au réseau prestigieux des 137 Villes et Pays d’art et d’histoire, reconnus par le Ministère de la Culture et de la Communication pour la richesse de leur patrimoine.

Les marais salants :

Entre Vilaine et Loire, l'Atlantique a sculpté dans la presqu'Ile guérandaise des rivages que l'homme a su façonner d'une âme bretonne.

Des villages secrets s'étirent par-ci par-là, dominés par l'îlot granitique du bourg de Batz-sur-Mer tandis que, du haut de son coteau, Guérande la médiévale veille sur le pays dont elle est la capitale : Gwen Rann, signifiant en breton : Le Pays Blanc.

Ce paysage aux milles miroirs d'eau reflète la longue tradition de ce travail au fil du temps et de la nature…
Superficie de 2000 ha répartie en deux zones, l’une, autour du Traict du Croisic, la plus vaste, s'étend sur les communes de Batz, de Guérande, de La Turballe. L'autre est située au-delà du coteau guérandais et couvre 350 ha sur les communes de Mesquer, de Saint-Molf et d'Assérac.